Paul Morlet, le jeune entrepreneur qui révolutionne le monde de l​’optique

Paul Morlet

Le virus a réellement bouleversé le monde entier et impacté de nombreux secteurs. Ceux qui se sont spécialisés dans la vente ont beaucoup souffert du confinement. Les activités sont bloquées et le chiffre d’affaires a chuté drastiquement. Le Lyonnais Paul Morlet a également fait face à ce dilemme dans le monde de l’optique. Quelle stratégie a-t-il mise en place pour garder sur les rails sa société ?

Qui est Paul Morlet ?

Paul Morlet est le fondateur de « Lunettes Pour Tous ». L’entreprise était en pleine croissance lorsque la crise sanitaire est tombée comme un coup de massue. En effet, l’enseigne revend des lunettes de vue à partir de 10 euros seulement, disponibles en 10 minutes. C’est d’ailleurs un concept innovant qui a séduit de nombreux consommateurs.

Ce jeune entrepreneur a eu son baccalauréat professionnel en électricité à l’âge de 18 ans et par la suite, il s’est formé pendant 2 ans à la SNCF. À l’issue de la formation, il trouve un travail, mais avec un salaire de SMIC. Plus tard, il a décidé d’ouvrir une startup spécialisée dans un domaine qui le passionne. Et c’est là que lui est venue l’idée brillante de créer des lunettes publicitaires à prix cassé sur lesquelles sont trouvés des stickers microperforés.

Paul Morlet a créé la marque Lulu Frenchie à l’âge de 20 ans avec ses économies personnelles d’une valeur de 2 000 euros. Certes, c’est un vrai saut vers l’inconnu. Mais l’idée de Paul Morlet management a apporté ses fruits. D’ailleurs, un entrepreneur doit prendre des risques s’il veut réussir.

Quelle était sa principale stratégie ?

L’idée de Paul Morlet management était une révolution et il fallait se préparer aux avis du public. Heureusement, il était ambitieux. Et malgré les risques encourus, il ne s’est pas découragé. Au contraire, il s’est armé de patience et décide de faire connaître sa startup sur internet. Il n’hésite pas à mettre en place une stratégie qui sort de l’ordinaire. En effet, il a envoyé des photos de ses lunettes publicitaires sur le fil Twitter de 500 stars internationales en y imprimant leur nom dessus. Pour la plupart d’entre eux, ils ont trouvé cela drôle et n’ont pas hésité à prendre des photos avec ces paires personnalisées. C’est par exemple le cas de Snoop Dogg et Lady gaga qui se sont par la suite affichés dans les médias. C’est une couverture médiatique qui a donné un coup de pouce à son business. Grâce à cette action publicitaire plutôt originale, il a réalisé en un an un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros. Plus tard, le directeur de la publicité de Pernod-Ricard a commandé 200 000 lunettes. Le jeune entrepreneur n’avait pas les moyens pour honorer la commande, toutefois avec un bon sens de négociation, il a été payé en argent comptant avant la production.

Quelle stratégie a-t-il adoptée pour faire face aux concurrents ?

Depuis le lancement de Lunettes Pour Tous en 2014, les ventes n’ont cessé de s’accroître. Si les opticiens classiques vendent en moyenne 3 paires par jour, l’entreprise accueille jusqu’à 350 clients par jour. Cela est certainement dû au tarif imbattable. Mécontents, les concurrents n’ont pas tardé à attaquer paul morlet en le traitant d’escroc. Ils prétendent que les lunettes sont de piètres qualités et ne sont pas fiables. Pourtant, ceux-ci s’approvisionnent auprès des mêmes fournisseurs que le prodige lyonnais. En fait, les montures et les verres sont tous importés en masse de la Chine. Par conséquent, la firme bénéficie d’un tarif préférentiel lui permettant de proposer des paires low cost. De ce fait, grâce à son concept, tout le monde peut s’acheter des lunettes haut de gamme à un coût très avantageux.

Au départ, l’entreprise a ouvert un magasin tous les 6 mois, puis tous les 3 mois et à la fin tous les mois. Dernièrement, l’objectif était d’ouvrir deux boutiques par mois. De nos jours, l’entreprise compte entre 25 à 40 salariés par magasin. Dans chaque point de vente (il y a 25 magasins répartis dans toute la France), il est possible de profiter d’un examen de la vue gratuit et sans ordonnance dans l’immédiat. « C’est un service premium que vous ne trouverez nulle part ailleurs qui fait la différence », a proclamé Paul Morlet.

Qu’a-t-il fait face à la crise sanitaire ?

Comme les autres entreprises en plein développement, la crise sanitaire était un coup dur pour la marque. Paul Morlet a donc décidé de vendre ses lunettes sur internet et de livrer à domicile les commandes. De même, il a été contraint de mettre plus de la moitié de son équipe au chômage partiel pour assurer la survie de la boite.

Depuis quelques semaines, on a aussi constaté la présence d’un bus itinérant qui met en avant les couleurs de la marque Lulu Frenchie. Il se déplace partout en France et à la demande pour réaliser un examen de vue rapide. Par la suite, il est possible d’avoir des lunettes en 10 minutes. Les paires sont toujours vendues à des prix modérés. En tout cas, c’est une idée qui est née à la suite du confinement et à la difficulté d’obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologue.

Comment réaliser un diagnostic erp ?
Comment changer le siège social d’une entreprise ?